Authier

PUBLICITÉS

 

HISTOIRE

 

Adolf Attenhofer est né le 19 septembre 1892 à Davos et est mort le 29 mars 1955 à Zurich. Il a été stagiaire tapissier à Bruxelles (1914) et à Prague (1918) avant d'obtenir une maîtrise de ce métier (1918).

 

Apprenti au magasin de sport Ettinger à Davos et excellent skieur, il remporte en 1917 le championnat suisse de slalom/saut d'obstacles combiné. Chez Ettinger, il a développé des skis, des fixations, des chants, des bâtons, etc. et a breveté plusieurs inventions. Au cours de sa vie, il a obtenu plus de 60 brevets, certains couvrant même des vêtements, des nettoyants pour chaussures ou des ressorts pour matelas. Attenhofer a également élaboré une méthode pour déterminer le positionnement du fer d'orteil en fonction de la capacité du skieur.

 

En 1925, il ouvre une petite fabrique d'articles de sport à Zumikon, près de Zurich, et se lance dans la fabrication de skis, qui devient le premier fabricant de skis de Suisse. Outre les skis alpins, les skis pliants et les skis de fond, Attenhofer vendait du matériel de ski avec des arêtes, des bases (dans les années 40 Temporit, un modèle rapide utilisé par de nombreux coureurs) ainsi que des vêtements, des lunettes de soleil, et même des piolets. A la fin des années 20, l'entreprise acquiert les fixations Alpina qui connaissent un grand succès et dans les années 30 la licence pour Splitkein (jusqu'à 21 pièces de bois léger et lourd collées ensemble, innovantes par la société norvégienne Oestbye en 1936).

 

En 1947, Attenhofer achète l'usine Ettinger à Diessenhofen et fusionne la même année avec la société A.K.A. (Attenhofer, Kandahar, Allais). Aux Jeux Olympiques de Saint-Moritz (1948), il remporte des médailles sur ses skis, entre autres par le champion suisse Karl Molitor, 11 fois vainqueur des courses du Lauberhorn entre 1939 et 1948. Aux Jeux de St-Moritz, il a skié le slalom et la descente avec la même paire de skis - une obligation du Comité olympique à l'époque (ces skis de 220 cm en hickory peuvent encore être vus dans la boutique Molitor à Wengen).

 

Outre le modèle Splitkein (1936), à l'époque la Rolls Royce des skis, Attenhofer proposait des modèles tels que le Favorit, le Furrer-Topflit Spitzenflizer (un des premiers avec une base synthétique), Molitor, Special, Sport.

 

Au cours de la saison 1951/52, Attenhofer lance l'A 15 (un sandwich laminé, âme en bois entre deux tôles en alliage d'aluminium, en quelque sorte une copie du Head Standard et devient le premier fabricant européen de skis en métal. Suivaient les modèles A15 Elite, A15 Jet, Jet Corvette A 15, Jet Corvette A 15, A 15 Combination, ALPINE Gomme-Patented England (un ski en bois stratifié avec une feuille de duralumin en bas, recouverte d'une base en plastique avec une structure textile intérieure, les bords collés (voir photo ci-dessous la référence 1952/56 à la main) et le K ("Kurz" pour court170 cm long, 9/8/8,5 cm large) dans les 60 ans.

 

Quant aux modèles Attenhofer Metallic et Attenhofer Aluflex, ils ont été fabriqués en 1955 par B.O.M.S., une société française appartenant à Dieupart (qui détenait une licence d'Attenhofer pour fabriquer des skis en bois vendus sous la marque A. K. A.). B.O.M.S. avait en effet acheté en 1954 le brevet de la Tey Manufacturing Corporation couvrant un ski creux en aluminium dont 12.000 paires furent vendues aux Etats-Unis en 1948 sous le nom de modèle Alu 60 et Truflex à partir de 1949. Par la suite, B.O.M.S. a commercialisé l'Aluflex, une copie du Tey mais dont les feuilles supérieure et inférieure étaient rivetées ensemble (le brevet mentionnait cependant certains rivets uniquement pour fixer les feuilles au bon endroit avant le collage - l'Alu 60 et le Truflex étaient en effet collés). Les modèles Attenhofer mentionnés ci-dessus étaient de la même construction que l'Aluflex (contrairement à ses anciens modèles métalliques qui avaient un noyau en bois).

 

Attenhofer étant décédé sans enfant, l'entreprise fut reprise en 1955 par Emil Preisig, son associé de longue date et promoteur. Plus tard, elle a été transformée en une société anonyme dirigée par Konrad et Max Wirth. En 1969, l'usine de Zumikon brûle et l'entreprise est vendue à Maxwell dans les années 70, un fabricant de plastique appartenant au groupe automobile FIAT. Maxwell proposait encore des skis sous la marque Attenhofer, entre autres le modèle Team RS.

 

La collection de ski d'Adolf Attenhofer se trouve maintenant dans la boutique Wasescha Sport à Savognin/Suisse, propriété de M. & Mme. Gruber.