Heierling

 

IMAGES

 

PUBLICITÉS

 

PRODUITS

 

HISTOIRE

Lors des Jeux Olympiques de Saint-Moritz (1948), même l'équipe de France (sous Emile Allais) avait des Heierlings spéciaux renforcés par brasage. De nombreux coureurs ont fait confiance à la marque: entre autres, ils ont aidé les États-Unis et l'équipe suisse à remporter six médailles aux Jeux olympiques de Squaw Valley en 1960 et quatre aux Jeux d'Innsbruck en 1964. Dans les années 80, Heierling a vendu jusqu'à 260'000 paires de skis. incitant la société Salomon à acheter l'entreprise. Cependant, l'activité traditionnelle est restée et spécialisée dans les chaussures de ski sur mesure. Avec l'argent que Rhea fait avec les chaussures Hawk développées pour Atomic, ils ont racheté la marque à Salomon. Le fils, HansMartin Heierling a lancé le Templast en plastique, qui maintient les propriétés des chaussures de -20 à +15 degrés. Leur modèle le plus sophistiqué et le plus cher est actuellement le Heierling H1, conçu pour la course. L'entreprise est toujours une entreprise familiale dont le siège est à Davos.

TIMELINE

1883

Franz Heierling ouvre une cordonnerie et un magasin de chaussures à Davos-Dorf. Avec trois employés, il répare des chaussures et en fait sur mesure. Davos était une destination en plein essor, en particulier pour ceux qui cherchaient de se soigner de la tuberculose ou autres maladies.

 

1885

Les premiers skis furent apportés à Davos par des Norvégiens et l’un d’eux a appris à un jeune local à skier. S’inspirant de la chaussure de ski norvégienne Lauper, Heierling a produit ses premières chaussures de ski. Davos se développe très vite en une station de sport d’hiver de renommée mondiale.

1910 – 1920

Hans Heierling (né en1891) entre dans l'entreprise familiale et est le premier à produire aussi des chaussures pour le saut à ski, équipées d’une haute tige. Durant cette période, Heierling emploie 3 à 4 personnes. Les nouvelles fixations des années 20, comme celle d’Alpina, nécessitait de nouveaux types de chaussures qui puissent s'adapter aux étriers métalliques et ayant des semelles plus résistantes, de préférence en caoutchouc.

 

1925 – 1930

Les premiers téléphériques sont construits dans les Alpes et Davos-Parsenn est connu des skieurs du monde entier. Les nouvelles fixations, comme celles de Huitfeld et d'Alpina, nécessitent de nouveaux types de chaussures de ski. En particulier, des bottes avec des semelles plus solides sont nécessaires. Les semelles en caoutchouc sont montées sur les bottes pour une meilleure adhérence.

 

1934 – 1939

Heierling devient un spécialiste de chaussures de ski sur mesures. Avec les nouvelles techniques de ski (inclinaison vers l'avant et rotation du corps) les chaussures évoluent avec des longs laçages permettant de mieux stabiliser le pied, avec des talonnières et des tiges plus hautes. De célèbres coureurs de ski internationaux, tels que Walter Prager, Martin Fopp, Jack Ettinger, portaient des chaussures sur mesure de Heierling.

 

1941

Hans Heierling Junior (1925-2016) débute comme apprenti dans l'entreprise familiale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise continue à améliorer ses chaussures, entre autres avec des sangles et des laçages spéciaux.

 

1948

Lors des jeux olympiques de St-Moritz, de plus en plus de coureurs chaussent des chaussures de course adaptées individuellement. Emil Allais (champion du monde en 1938) fit fabriquer pour son équipe de France, des chaussures plus hautes, plus rigides, avec des doubles laçages et des renforts en laiton. Ces chaussures étaient aussi adoptées par de nombreux autres coureurs, car elles permettaient une meilleure prise de carre.

 

1953

Après avoir obtenu son diplôme de maître-artisan, Hans Heierling reprend l'entreprise de son père et concentre ses efforts sur le développement de nouveaux modèles, dont les premiers avec des boucles, inventés par Hans Martin à Zurich.

 

1956

Des coureurs chaussant Heierling remportent des médailles olympiques. Les chaussures sont encore fabriquées à la main avec 6 à 8 employés.

 

1960

La plupart des coureurs des équipes nationales suisses et américaines skient avec des chaussures Heierling. Aux Jeux Olympiques de Squaw Valley, ces coureurs remportent trois médailles d'or, une médaille d'argent et deux 4ème places. Heierling est définitivement devenu un succès dans l'industrie de la chaussure de ski ; il emploie maintenant 10 personnes.

 

1961 – 1962

De nouveaux bâtiments d'habitation et de commerce sont construits à côté des anciennes - et sont encore utilisés aujourd’hui par l’entreprise.

 

1964

Les chaussures de ski avec boucles connaissent un grand succès. Aux Jeux Olympiques d'Innsbruck, la plupart des coureurs les chaussent et deux médailles d'or et deux d'argent sont remportées. La production en série mais à petite échelle débute avec 2500-3000 paires par an, ceci avec 18 personnes. Le célèbre skieur américain Bud Werner organise l'exportation des chaussures Heierling vers les Etats-Unis.

 

1965

Heierling commence la production à grande échelle d'un deuxième modèle de chaussures, moins chère et connait un grand succès avec 6’000 paires produites.

 

1966 – 1968

La production est augmentée avec l'exportation vers de nouveaux marchés comme le Canada, le Japon et l'Angleterre, rejoignant ainsi les marchés déjà prospères des États-Unis et de la Suisse. Les premiers modèles de chaussures et semelles en plastique moulé par injection sont produites. Environ 15’000 paires par an sont fabriquées.

 

1968

L’atelier est de nouveau agrandi et rénové ; 26 employés y travaillent.

 

1972

Une fois de plus, Heierling sort sur le marché un produit révolutionnaire, une chaussure entièrement synthétique, la Hot Shot. Il s'agit de la première chaussure sur mesure avec doublure en mousse. Heierling cesse de fabriquer des chaussures en cuir et ferme son magasin

 

1974

L’utilisation des matières plastiques dans la fabrication des chaussures de ski continue d'augmenter. La nouvelle fermeture twist lock est bien acceptée par les clients et détermine une nouvelle direction dans la fabrication de chaussures de ski. Heierling débute à fabriquer des chaussures de randonnées.

 

1975 – 1976

En collaboration avec Weinmann, Heierling développe la Snowbird Line, produite à Singen, Allemagne. Ce produit est lancé avec succès dans le monde entier sous la marque Heierling (System Weinmann). La production à Davos est arrêtée et transférée en Yougoslavie, en Italie et en Allemagne.

 

1978 – 1980

La production annuelle passe à 45’000 paires de chaussures de ski et 12’000 paires de chaussures de randonnée. Un nouvel entrepôt avec une nouvelle logistique est construit. Une ligne de ski de fond est introduite.

 

1982

Weinmann commence à marquer les chaussures de ski avec la fermeture twist sous son propre nom. Heierling est l'agent pour la Suisse et le Lichtenstein.

 

1983

Thomas Heierling ouvre une nouvelle entreprise appelée Sportschuh-Fitting-Center, au même endroit que Heierling AG. Cette activité permet de réactiver le cœur du métier d'origine de Heierling : la fabrication de chaussures de ski sur mesure. Encore une fois, il utilise des doublures en mousse. Heierling AG produit 90’000 paires de chaussures de ski, 160’000 paires de chaussures de ski de fond et environ 15’000 paires de chaussures de randonnée et de loisir par an.

 

1984 – 1987

Hans-Martin Heierling, né en 1964 qui a terminé ses études, entre autre sur la chaussure orthopédique, commence également à travailler au Sportschuh-Fitting-Center. Avec ses frères, ils forment une société collective. Le Fitting Center a de plus en plus de clients qui ne participent pas à des courses. De plus, de nombreux coureurs de ski profitent du savoir-faire et font fabriquer leurs chaussures. Des matériaux synthétiques plus légers et résistants au froid sont de plus en plus utilisés et des modèles de chaussures avec chaussage par l'arrière sont introduits. Les grands changements dans le marché de l'équipement de sports d'hiver créent un environnement hautement compétitif et rendent la vente de produits de série de plus en plus difficile. Les ventes de modèles avec fermeture Weinmann diminuent.

 

1994 – 1997

Heierling AG est rachetée par Salomon. La dernière chaussure de ski portant le nom de Heierling fut produit à Montebello, Italie, en 1997.

 

2000 – 2004

Le Fitting-Center Heierling est de plus en plus connu et acquiert une clientèle importante à la Création du Heierling Salomon Racing Center. Le succès de « L’âge d'or de Heierling » revient avec des athlètes de la Coupe du monde de différentes nations qui remportent des médailles alors qu'ils courent avec des chaussures produites par Heierling.

 

2003

L’entreprise conclut un accord de licence pour des chaussures de ski avec la compagnie Alpina, entre autre pour les chaussures avec la technologie I-Flex (voir vidéo) et Be3 Flexxi (pour enfants).

2005 – 2010

Un contrat de licence est conclu avec Atomic, avec qui Heierling développe la chaussure Hawx I-Flex.

2013

Heierling crée la chaussure de ski HEIERLING H1, fabriquée en Suisse. De nouvelles technologies, telles que le matériau Templast, résistant à la température et amortissant les chocs, est produit à partir de cendres suisses.

2014 – 2015

La chaussure HEIERLING H1 est vendue par les plus grands magasins de détail en Suisse, en Autriche, en France et aux Etats-Unis. Heierling est aujourd’hui une entreprise familiale de la quatrième génération située à Davos, en Suisse.